Journal intime

26 Novembre 2022, 21h12 (Oui, criss, je sais que ça prend pas une lettre majuscule un mois.)

J’écris dans Google Docs
pis dans l’intimité de l’univers.

 

Je suis fatiguée de porter mes faux-semblants.

Usée à corde de sourire quand ça m’le dit pas.

Je voulais écrire « Quand ça m’el dit pas », mais ça m’a auto-correcté pis j’ai juste faite fuck off.

C’est ça, je fais juste « fuck off ».

En souriant la, pour pas avoir l’air bête. Pour pas blesser.

Parce que j’aime pas ça blesser le monde.

Après tu te sens coupable, pis ma peau est déjà full remords.
Je sais juste pas Être.

Ça vous dira rien, pis c’est pour vous autre que j’écris.

Tu parles. 

27 Novembre 2022, 6h43

C’est ridicule,

L’appréhension d’un malheur quelconque (et tout à fait quelconque)
Pour 15 piastres de l’heure
J’m’oblige à rester assise inconfortablement sur mes rêves
Comme si y’existaient pas
Vite, lève la tête, souris
On te parle
“Tu as une meilleure énergie qu’hier, Emie! Enfin!”
“Haha.”

28 Novembre 2022, 21h20

J’voudrais parler plus souvent de mon fils
Lui écrire des choses belles et intelligentes
Les émotions sont trop fortes
Trop diversifiées
J’sais pas comment faire à part que tout croche de mon mieux

29 Novembre 2022, 21h45

Écrire c’est comme être soi-même,
mais upgradé.


3 Décembre 2022, 17h200

Je bloque
Je veux écrire sur le monde avec qui j’ai pas su connecter
Tout le monde, en fait
Je veux écrire sur tout le monde, alors.

Distance dichotomique
Ma tête et tout.